Le journal de dev de
Stormer
Contact: stormer@free.fr
447 visites journalières depuis la création ultime
2 visiteur(s) ces dernières 24 heures
Mercredi 11 juillet 2018 18:25 - France 0 Belgique -1
Hier soir j'ai maté mon premier match de la coupe du monde Russie 2018 en compagnie de gens houblonnés. Le match faisait intervenir les équipes France vs Belgique. Je suis resté coincé en 98 et du coup je connais très peu de joueurs de l'équipe de France à part ptet Lloris le goal, Griezmann le mec qui fait au moins 3 pubs différentes en ce moment à la TV et qui a été la cible de la twitto sphère lorsqu'il s'est déguisé en renoi à l'occasion d'une soirée déguisée et Deschamps l'entraineur qui pourra se repayer des dents neuves si la France gagne la coupe du monde (cette réflexion n'est pas de moi je me dégage de toute responsabilité). Lors de cette soirée j'ai également appris que Mbappe est apparemment le joueur le mieux payé de l'équipe, que Giroud est beau gosse malgré sa coupe de cheveux hipster de 2007 et que Matuidi court bizarrement et qu'on peut le reconnaitre de loin grâce à ca.
On aura pu remarquer hier que la majeure partie de la tactique consistait à se rouler dans l'herbe une fois qu'un but fut marqué, histoire de calmer le jeu et de tuer dans l'oeuf la moindre tentative de contre attaque belge, a tel point qu'on a pu donner le nom de Greenman à Griezmann (même si au final je sais pas si Griezmann faisait partie de la flopée de joueurs à avoir user du stratagème), toujours dans une démarche de recherche de blague pour épater la galerie. Si mes souvenirs sont bons cette technique de roulage dans l'herbe était à la base typiquement italienne, directement issue de la Comedia Del Arte.
Le but a donc été marqué autour de la 50eme minute d'un coup de tête du Français Umtiti sur un corner servi par Greenman, enfin, ça c'est la version officielle. En tant que bon conspirationniste je me suis plu à développer l'hypothèse que ce but a peut-être été marqué par Fellaini, le joueur belge, contre son camp. En effet Umtiti et Fellaini se sont elancés en même temps, côte à côté, et lors de la transmission TV, il était vraiment difficile de voir quelle tête le sacro saint ballon avait percuté, même lors du replay. La touffe de Fellaini et la double nationalité belgo-marocaine de Fellaini (fortes relations diplomatiques entre la France et le Maroc) ne feront que renforcer cette hypothèse, à creuser donc. Les chercheurs de vérité sont sur le coup.
A noter que vers la fin du match un joueur français a refusé de filer le ballon aux Belges pour servir une touche, et il a soufflé un petit vent de baston vite calmé par l'arbitre, dommage j'aurais bien aimé voir un peu d'action style Zizou contre les Italiens.
Pseudo:
Commentaire:
 
Mardi 26 juin 2018 13:45 - Cowork
Sous l'impulsion d'un pote ancien collègue développeur hipster j'ai participé à un rituel étrange appelé cowork dont on entend souvent parler sur les sites ou reportages qui traitent de startup, de jeunes entrepreneurs qui feront la société de demain etc... Il s'agit de ramener un ordinateur portable, en l'occurrence un vieux 2ghz double coeur qui a plus de 10 ans et qui reboot toutes les heures en cas de fortes chaleurs, et de s'asseoir à une table avec d'autres gens qui bossent sur d'autres projets afin de combattre la solitude et l'isolement générées par une carrière indépendante, au moins dans un premier temps, parce qu'une fois que t'as de l'argent tu peux te payer des potes ou "collègues".

Le coworking peut en effet être intéressant dans la mesure ou ca permet d'échanger sur son projet, avoir un avis exterieur sans forcément devoir se taper un salon et tenir son stand (avec une bite dessinée dessus spécial dédikasse à mark), choper des conseils pour solutionner un problème, etc... de la part de gens qui généralement bossent dans à peu près le même milieu que toi: l'informatique (j'ai pas entendu parler de coworking dans autre chose que l'informatique en fait) ou plus particulièrement le jeu video dans mon cas.
Le lieu de prédilection du pote hipster en question est la Gaité Lyrique pas loin des Halles qui offre une sorte de bar sans barman (du moins je ne l'ai pas encore vu) mais avec des prises électriques et une mediathèque, le tout agrementé du wifi gratos. La bas y'a des petits groupes de 2 à 4 personnes attablées qui ont l'air de bosser dans une ambiance studieuse et calme sur des projets top secret. Ou alors c'est juste des étudiants qui bossent leur TPE.
L'hipster avait créé un groupe et un évenement Meetup pour organiser ce cowork, et la pub générée a eu pour résultat de ramener une troisième personne inconnue au bataillon qui développait des petits jeux Unity. Donc même si à priori vous connaissez personne, ca a l'air plutot simple de créer votre propre cowork et de rencontrer des gens, au pire juste rejoindre un evenement Meetup deja rempli.
Bémol ce jour ci la Gaité fermait et on a donc du migrer vers un vieux Starbucks rue des petits carreaux, à une table beaucoup trop proche de chiottes qui a vu les culs de dizaines de touristes venus vidanger leurs conduits intestinaux encrassés par une bouffe avariée sans doute servie par des compagnies aériennes low cost. Moyennant une commande d'environ 5€ pour un café ou de la bouffe, ce Starbucks a tout de même fait l'affaire grâce aux magnifiques prises electriques disposées en dessous le banc principal sans se faire virer de l'après midi.
La deuxième session coworking s'est faite dans l'appartement du pote, donc plus en mode privé avec un troisième laron qu'on connait bien.

Je resterais plutot sceptique quant à l'efficacité du cowork pour avancer vite sur son projet. Je pense que c'est le genre de chose à faire que de temps en temps, histoire de garder un pied dans la vie sociale, mais clairement le fait de se déplacer sur le lieu du cowork (~2h dans mon cas), d'utiliser un portable au lieu de sa bécane fixe, de forcément beaucoup plus parler, voire de boire des bières le midi, ne va pas aider vos lignes de code à s'écrire plus vite.
Malgré cela vous vous sentirez à la mode, vous pourrez briller en société avec le terme "cowork" bien placé, vous aurez l'impression d'avoir des potes et surtout ca vous permettra de voir que les projets des autres ont l'air bien moisis et que du coup le votre a peut-être une chance.
Reload - 26/06/18 16:37
Lol!
Pseudo:
Commentaire:
 
Mardi 19 juin 2018 16:11 - Mother Russia Bleeds
J'ai testé Mother Russia Bleeds cet aprem comme il était qu'à 3 balles sur Steam. Ca fait longtemps que j'avais vu ce jeu sur le store, le désir clairement affiché de faire du Hotline Miami bien que le jeu soit plus un Street Of Rage. Ce que par contre je ne savais pas c'est que c'était fait par des Français, j'étais persuadé que c'était des Russes, normal. Le jeu est franchement pas mal. Après y'a des bugs chelous du style t'es coincé à cause des collisions faut relancer depuis le dernier checkpoint, l'animation de marche des alliés déconne parfois de manière à ce qu'ils tapent 100 pas en 1 seconde. J'ai pris Ivan, le gros vnr en mode je vais fracasser des bouches, et clairement on est vite pénalisé par la lourdeur de certains coups / actions mais bon c'est le perso c'est normal.
J'ai été un peu déçu par la comparaison instinctive que je me faisais avec Street Of Rage. Y'a pas assez de coups différents une fois que t'as chopé un mec (même si au fur et à mesure du jeu j'en ai découvert qui n'étaient pas expliqués dans le tuto), souvent on se retrouve à faire du saut + coup de pied pour se sortir de situations trop risquées (bon ca par contre ca ressemble à SOF), la sensibilité verticale est trop elevée, faut vraiment se mettre à la même hauteur qu'un mec à moins de 10 pixels de diff, sinon les coups vont rien lui faire. J'ai grave kiffé les passages armes à feu, flingues, kalach, ca ca manquait à SOF (ou alors j'ai jamais été jusque là), quoique y'avait l'ulti avec la bagnole de flics qui bombardait le stage. Y'a un mode fury quand tu prend ta dose maximale de drogue ou t'es censé devenir un ouf, et bizzaremment ce mode je l'ai presque pas utilisé, il est pas assez badass, ca envoit juste valdinguer tous les ennemis au moindre hit, et basta, ca s'apparente plus à un joker pour aider dans la progression qu'à un vrai moment de fun, j'aurais imaginé plus de finish move dégueulasse (y'en a qu'un ou t'éclates les cerveaux des mecs). Les dialogues sont vraiment bateau, c'est du niveau d'un blockbuster américain des années 80, mais bon osef.
Artistiquement ça défonce bien, mais y'a des petits soucis du style l'utilisation d'une sorte de 3D mais du coup vu que c'est en 2D parfois c'est vraiment chelou. Du coup je pense que dans un jeu 2D vaut mieux en rester à des sprites 2D, ou légèrement 3D sur 50cm de profondeur pas plus. Y'a le cas d'un boss du jeu qui a ptet 10m de profondeur en 3D, et la le cerveau il détecte que c'est cheap. L'univers à la Hotline Miami est bien au rendez vous, avec les clodos bien sales, les drogués, les caids, les schyzos, les mecs avec des masques d'animaux etc... La musique rappelle aussi pas mal Hotline avec des bons gros beats qui motivent à faire gicler le sang. J'en suis à un boss bien casse couille, sans doute le dernier, et j'avoue je galère, j'ai du faire 20 essais avant d'abandonner. Le niveau de difficulté en normal est plutot bien dosé, vu que je suis mort pas mal de fois mais de manière plutot espacée et progressive. Y'a ptet que ce dernier boss qui est vraiment très dur, d'un seul coup. Un ptit bémol aussi, après avoir rage quit le boss et être retourner au main menu, je me suis rendu compte qu'il fallait que je me retape tous les sous niveaux avant le boss pour pouvoir le combattre à nouveau, ca me dérange pas tellement, juste que j'ai pas trop été prévenu. Après c'est plus que maintenant on est habitué à être dorloté par les jeux. Nan sinon pour conclure c'est vraiment un bon jeu, ca défoule bien, c'est violent, bizzare, y'a de la drogue, les niveaux sont variés, les ennemis en nombre massif, je vous le conseille.
Pseudo:
Commentaire:
 
Vendredi 15 juin 2018 18:00 - Wow
Yo,
Premier post sur mon dev blog de la mort traduit en français (pas de majuscule quand c'est la langue cool story) en "journal de dev", oui monsieur.
Le design ressemble à un vieux truc de script kiddie des années 90 mais je suis pas artiste hein, mais je vais quand même essayer d'améliorer ça.
Remarquez tout de même les efforts sur les dégradés et les shadows dynamiques, d'ailleurs ça commence à me piquer les yeux sévère.
Dur de se remettre au HTML/JS/CSS et toutes ces conneries conçues par des idiots pendant plus de 20 ans.
Il faut que je me mette à jour avec toutes les nouvelles techniques apportées par le SCSS, HTML5, etc...
Je vais devoir ressortir mes vieux scripts PHP pour faire un système automatisé ayant autant de trous qu'un gruyère de manière à pouvoir me faire hacker mensuellement.
Sachez que je compte faire un jeu de ouf à la Minecraft avec une granularité beaucoup plus fine que des cubes de 50cm et ou y'aura potentiellement des interactions entre les éléments du style comme dans le vrai monde: des interactions electriques, chimiques, physiques, et j'en passe, toussa en réseau bien sûr sinon ce serait trop facile.
Ce journal me permettra de poster des infos, des réflexions sur ce projet, mais j'ai aussi envie de parler de tout et n'importe quoi quand ca me chantera.
Vous pouvez pas encore bitcher y'a pas de commentaires, mais je vais plancher dessus dans les prochains jours.
A demain au Download festival.
Pseudo:
Commentaire: